Facebook iconTwitter icon
B2B-Network:
Les courtiers de l'ombre – une menace persistante
Les courtiers de l'ombre – une menace persistante
Time icon23 November 2017, 9:06 am

L'affaire des Shadow Brokers, courtiers de l'ombre en français a éclaté au grand jour en 2016. C'est le 13 août 2016 que le groupe Shadow Brokers encore inconnu du grand public jusque-là dévoile de nombreux programmes d'espionnage et de piratage informatique. C'est alors que le groupe prétend avoir subtilisé ces programmes à l'Equation group, une unité d'hacker supposée travailler en étroite collaboration avec la NSA l'agence de la sécurité nationale Américaine.

 

Une affaire très médiatisée.

L'affaire prend rapidement de l'ampleur suite à de multiples publications du groupe Shadow Brokers sur des réseaux sociaux et forums très populaires. Petit à petit l'information est publiée par le groupe sur de nombreux sites de partage tels que Tumblr, GitHub, Pastebin ou encore Twitter. Le groupe prétend n'avoir dévoilé qu'une petite partie des programmes dérobés et propose de vendre aux enchères en Bitcoin les programmes les plus puissants. Les programmes supposés avoir été dérobé sont très rapidement qualifiés de cyberarmes par la communauté et représentent donc un potentiel danger.
 

Des fichiers authentiques !

L’authenticité des programmes dévoilés est confirmé le 19 août, soit seulement 6 jours après les faits. Le magazine en ligne The Intercept confirme donc que ces cyberarmes appartiennent bien à l'Equation group. Au final, Shadow Brokers affirme avoir vendu ces programmes pour un total de 10 000 Bitcoins soit un total de 7 millards de dollar à l'époque. Le gouvernement Américain accuse le groupe d'un comportement irresponsable pouvant être fortement préjudiciable. De nombreux spécialistes s'accordent pour comparer cette affaire aux révélations d'Edward Snowden en 2013 et dénoncent un fois de plus les opérations de surveillance de masse opérées par la NSA et plus généralement par les services américains. Ce piratage de masse a une fois de plus montré au monde par un exemple concret l'ampleur du cyber-espionnage américain.

Loader