Facebook iconTwitter icon
B2B-Network:
Information Security Management Systems
Information Security Management Systems
Time icon 6 July 2018, 11:07 am

Avec la technologie qui continue d’évoluer davantage chaque jour, il convient de protéger ses données, d’où la mise en place du système de gestion de la sécurité de l’information ou ISMS. 

 

Un système bien organisé 

La préservation des données est nécessaire pour les particuliers, organisations et entreprises. Chaque entité peut définir son propre système de gestion, composé d’un ensemble de stratégies, de cadres et de processus. Outre cela, le système doit inclure une option pour gérer les risques, notamment pour les données organisationnelles. 

 

Les objectifs d’un ISMS 

L’Information Security Management Systems est un outil pour la protection optimale des données, et ce, de manière proactive. Le SGSI permet également de garantir la continuité des activités, tout en optimisant la protection des informations actives et en limitant au minimum les risques de brèches de sécurité. Avec un ISMS, le temps d’arrêt des systèmes informatiques est réduit, tout comme les incidents liés à la sécurité. D’autre part, la qualité de service s’améliore et la conformité des exigences augmente. 

 

La méthode de mise en place d’un ISMS 

Il existe plusieurs manières de mettre en œuvre un SGSI, mais le processus « Plan, Do, Check, Act » est la méthode la plus fréquemment adoptée. Il y a aussi les guides de mise en œuvre du SMSI, pour ne citer que l’ISO 27001 et l’ISO 27002. 

La certification, après un audit indépendant effectué par un organisme agréé, représente l’un des avantages de ce système. Cette certification est un outil efficace pour rassurer la clientèle et les partenaires sur l’identification des risques, et aussi sur la protection des données confidentielles de l’entité. 

Un Système de Management de la Sécurité de l'Information est une garantie de préservation des données, tout en étant une assurance de l’importance de l’évaluation des risques. Mais ce système peut être renforcé par un logiciel automatique qui estime les risques et qui établit les rapports d’évaluation de ces derniers en vue d’un audit. Cela consiste à des contrôles intégrés, à des bases de données des risques et à des menaces.

Loader